Bernard Lavilliers

New York Juillet

Imprimir canciónEnviar corrección de la canciónEnviar canción nuevafacebooktwitterwhatsapp


New
York
Juillet, chaleur épaisse
Sueur, poussière et paresse
Odeur de brûlé et de graisse
Couleur, néon fluor
Trois heures
AM, deux blocs à l'est
Sax ténor, sur une fenêtre
Le son est noir et bleu comme la nuit
Musique en rouge et or
New
York
Juillet dans tes narines
Silence glacé ?
Cocaïne
Chambre inconnue, miroirs, caresses
Odeurs, poppers and sex
New
York
Juillet, mes mains qui glissent
Tequila fraîche, sur tes cuisses
Trois mots tapés sur la machine
Tee-shirt trempé gazoline
Adolescentes, en roller skates
Funky music, à fond la caisse
Training moulant, longues chaussettes
Ambiance dorée, paillettes
Paupières bleues des filles pâles
CB
GB dans un râle
Harley surchauffée, shadows
Blousons de cuir poussière
New
York
Juillet, brûlés d'
Afrique
Jusqu'à la 125e street
Range ses bijoux et puis s'endort
Cinq heures tout près du port
Un taxi jaune, la fumée bleue
Sax ténor, bien vitreux
La
Liberté saigne en vitrine
Statue, couronne d'épines
La
Liberté saigne en vitrine
Statue, couronne d'épines
New
York
Juillet...
New
York
Juillet...


Autor(es): Bernard Lavilliers

Canciones más vistas de