Etienne Daho

Saint lunaire, dimanche matin

Imprimir canciónEnviar corrección de la canciónEnviar canción nuevafacebooktwitterwhatsapp


La fête s'achève et les derniers se pressent
C'est comme dans un rêve et y'a plus rien à boire, bonsoir
Dans le vestibule où nos regards se croisent
Vais-je enfin oser l'amener sur la plage, bonjour
C'est l'heure des folies permises, enfin
L'heure où je ne comprends plus rien
La fête s'achève, plus une cigarette
Mais toi, tu as compris, tu me suis sans rien dire, bonjour
C'est l'heure des délires permis, enfin
L'heure où je ne comprends plus rien
Tant d'alcool, ma tête est lourde

Un peu d'air frais me ferait du bien
La fête s'achève et les derniers se pressent
Y'a plus rien à boire, mais tes lèvres suffisent, bonjour !


Autor(es): Arnold Turboust / Etienne Daho

Canciones más vistas de

Etienne Daho en Octubre