Gilbert Laffaille

Le Coeur Ouvert

Imprimir canciónEnviar corrección de la canciónEnviar canción nuevafacebooktwitterwhatsapp

Je te dirai tous ces mots que je n'ai jamais su dire
Du murmure des perles d'eau au noyau bleu des saphirs
Ces cristaux qui cavalcadent dans un bruit de choc de billes
Ces tonnes de neige en cascades où des éclats d'or pétillent

Je te parlerai d'un monde à la clarté translucide
Où les couleurs se répondent, où la parole est limpide
Comme une eau qui vagabonde et se jette dans les rapides
Courant des glaciers qui fondent vers un lit de sable aride

Et je t'ouvrirai mon cœur qui ne tient que par un fil
Comme un funambule fragile dans le rond d'un projecteur
Où un papillon de nuit, fou aveuglé de lumière
Qui se heurte à petit bruit, aux carreaux froids des verrières
Aux carreaux froids des verrières

Je te dirai tous ces mots qui s'infiltrent et s'enchevêtrent
Dans ce lacis de vaisseaux où ma nature gît peut-être
Où toute ma mémoire s'enfonce, où un lac perdu se cache
Ces avalanches de pierres ponces au pied des volcans qui crachent

Je te parlerai d'un monde plus profond que l'Atlantide
Où le temps n'est qu'une seconde qui s'enroule et se dévide
Et l'espace un cercle d'ondes, tourbillon d'énergie fluide
Où les contraires correspondent, où les regards coïncident

Et je t'ouvrirai mon cœur tout couvert encore de cendres
Qui se donne un air moqueur mais ne fait que se défendre
Entre le doute qui le ronge, l'idéal au goût amer
La pudeur et le mensonge et ses rêves du fond des mers
Du fond des mers.

Canciones más vistas de

Gilbert Laffaille en Septiembre