Mes potes

Imprimir canciónEnviar corrección de la canciónEnviar canción nuevafacebooktwitterwhatsapp

L' Espagnol qui rêvait de faire une république,
Seguro va, c'est mon pote,
Le Chilien qui en Europe cherchait l'Amérique,
Seguro va, c'est mon pote,
Le Malien qui construit chaque jour son Afrique,
Seguro va, c'est mon pote,
Et le Belge qui ne mange que des quinzaines de frites,
Seguro va, c'est mon pote.

Tel est pourquoi le coeur de ma porte
Est ouverte à tous ceux qui décident,
Faire un bout de chemin tous ensemble,
Bien qu'après chacun fait son navire,
Et s'en aille pour chercher son étoile,
Et pour suivre son propre délire,
C'est mon pote.

Peu importe d'être supporter du "Sporting de Lisbonne",
Seguro va, c'est mon pote,
Le Polack qui ne boit que du "Coke Limon",
Seguro va, c'est mon pote,
L'Antillais qui moisit dans sa chambre de bonne,
Seguro va, c'est mon pote,
Le Rital échappé d'un western de Léone,
Seguro va, c'est mon pote.

Tel est pourquoi le coeur de ma porte
Est ouverte à tous ceux qui décident,
Faire un bout de chemin tous ensemble,
Bien qu'après chacun fait son navire,
Et s'en aille pour chercher son étoile,
Et pour suivre son propre délire,
C'est mon pote.

L'Ivoirien qui prépare aujourd'hui la grande fête,
Seguro va, c'est mon pote,
Le Chinois qui sourit en maniant ses baguettes,
Seguro va, c'est mon pote,
L'Amérindien qui vous répond derrière les magnets,
Et Jeannot le "Titi" champion des bals musettes,
Seguro va, c'est mon pote.

C'est mon pote,
C'est mon pote,
C'est mon pote,
C'est mon pote,
C'est mon pote.


Autor(es): Desiderio Arenas, Eduardo Carrasco

Las canciones más vistas de

Eduardo Carrasco en Diciembre