Mari Trini

Marie Titi

Imprimir canciónEnviar corrección de la canciónEnviar canción nuevafacebooktwitterwhatsapp


Lorsque je faisais la manche
Dans mes habits du dimanche
Qui étaient ceux du lundi
Quand j'étrennais mes rengaines
Quand je faisais rue de Rennes
Des châteaux dans mon pays.
Quand on vivait de partage
Deux pour un sac de couchage
Mais qu'au moins on avait chaud
Tous mes copains d'aventure
Pour compléter ma culture
Me donnaient des cours d'argot.

Et j'ai pris
À tous ces voyous
Les mots de Paris
L'accent du pays
Et depuis, depuis
Maria s'en fout,
Mon nom à Paris
C'est Marie Titi.

Quand je brûlais l'innocence
De quelque reste d'enfance
Au soleil d'un vagabond
Quand je traînais dans Paname
Mes premiers rêves de femme
En parlant comme un garçon.
Tous les génies éphémères
Les étudiants de carrière
M'ont appris bien malgré moi
Le baratin comme ils disent
Ces mille et une bêtises
Qu'on connaît mais que l'on croit.

Et j'ai pris
À tous ces voyous
Les mots de Paris,
L'accent du pays
Et depuis, depuis
Maria s'en fout
Mon nom à Paris
C'est Marie Titi
Et depuis, depuis
Maria s'en fout
Mon nom à Paris
C'est Marie Titi.
Et depuis, depuis
Maria s'en fout
Mon nom à Paris
C'est Marie Titi

Canciones más vistas de

Mari Trini en Abril