Chanson du matin calme

Imprimir canciónEnviar corrección de la canciónEnviar canción nuevafacebooktwitterwhatsapp

Le soleil a doré
le long songe de l'eau.
Et les yeux si lassés
de qui atteint au calme
ont regardé et compris:
ils oubliaient.

Loin, au-delà des mers
s'en va ma belle barque.
De l'intérieur des terres
un chant qui l'accompagne:
"Tu perdras ton chemin
sans espoir de retour".

Dans la lumière clémente
du matin, à la maison
des morts de mon vieux nom:
je dis: "Je suis encore".
Je dormirai demain
sans peur et sans plaintes.
Et l'or neuf baisera
le froid serein du marbre.

Solitaire, en la paix
du jardin des cinq arbres,
j'ai cueilli mon temps
la rare rose blanche.
Appelé, j'entrerai maintenant
dans les sombres demeures.


Autor(es): Salvador Espriu, Raimon

Las canciones más vistas de

Salvador Espriu en Diciembre