PLK

Yencli

Imprimir canciónEnviar corrección de la canciónEnviar canción nuevafacebooktwitterwhatsapp

J'suis bien plus vrai qu'ces fils de pute
Mais vu qu'j'suis blanc, tu m'croiras pas
J'ai grandi dans des ambiances glauques donc forcément
J'suis un chien d'la casse
Des portes qui pètent, des grands qui partent
Des gens qui perdent, des gens qui gagnent

Des futurs stars du ballon rond, des futurs codétenus au shtar
Donc j'fais mes sous sur l'carré vert comme Seleção (comme Seleção)
Sans commentaire, eux c'est des fils de p'
Eux c'est des salauds (eux c'est des salauds)
Des gros pétards comme Colombiennes (hun, hun)
Ils ont bien trop peur qu'on vienne (hun, hun)
Donc ils nous ferment toutes les portes, pas grave, on rentrera quand même
Minuit et midi, j'suis trop pété ma le-gueu, sur la N20, en dernier AMG
Maintenant, elles veulent que j'les pète toutes en le'-le'
Y a deux ans, elles m'auraient même pas regarder
Deux Marrocco, deux garettes-ci, deux mass'
Hey, j'prends mon llet-bi et j'me casse
Rien à foutre de laisser mon empreinte
Y a qu'au paradis que j'veux ma place

J'ai vite compris fallait qu'j'sois déter', deux portiers, un guetteur
J'ai v'-esqui les problèmes, j'ai v'-esqui l'enquêteur
Ouais, depuis petit, j'suis déter', deux portiers, un buteur
J'ai quitté l'école pour l'terrain, j'écoutais l'entraîneur

Depuis tout p'tit, dans la rue, kilos d'te-shi, kilos d'weed
N'importe qui peut te pookie, faut avoir confiance en qui?
Ient-cli donnera mon nom, j'ai déjà la haine contre lui
Mais bon, c'est ça l'charbon, j'fais tourner l'économie
Depuis tout p'tit, dans la rue, kilos d'te-shi, kilos d'weed

Hey, on revient de loin, enfoiré
On m'invitait pas aux soirées à part pour pé-cho d'la gue-dro (bah ouais)
Quand y avait rien, ils m'appelaient
Ces enfoirés de shlaguitos (ouais, tu peux passer en fait)
Mais bon, c'est pas grave, maintenant, ils viennent aux concerts (eh, eh)
Marche dans la rue pépère, limite
Ils m'checkent de l'épaule, j'ai même annulé les chromes
Bah ouais, quinze balles la demi-heure
Le daron sourit, il est plus de mauvaise humeur (bah ouais)
Il a remboursé l'crédit, il est plus de mauvaise humeur (bah non)
Pendant longtemps, on a galéré, le banquier disait de nous qu'on valait rien

Maintenant, j'lui dis "ressers-moi du champagne
Enculé, même à mon chien, tu vas parler bien" (ouh oui)
Dans la voiture, phares éteints, quatorze degré Fahrenheit
Petit, jamais balance les copains (nan, nan)
Même si tu t'fais frapper par la BAC (pa-pa-pa-pa-pa)
J'espère qu't'as compris, deviens pas un schlag ou un zombie (nan)
Tu deviens pas un homme
Pense à la daronne quand tu sais qu'tu risques la son-pri

J'ai vite compris fallait qu'j'sois déter', deux portiers, un guetteur
J'ai v'-esqui les problèmes, j'ai v'-esqui l'enquêteur
Ouais, depuis petit, j'suis déter', deux portiers, un buteur
J'ai quitté l'école pour l'terrain, j'écoutais l'entraîneur

Depuis tout p'tit, dans la rue, kilos d'te-shi, kilos d'weed
N'importe qui peut te pookie, faut avoir confiance en qui?
Ient-cli donnera mon nom, j'ai déjà la haine contre lui
Mais bon, c'est ça l'charbon, j'fais tourner l'économie
Depuis tout p'tit, dans la rue, kilos d'te-shi, kilos d'weed


Autor(es): Mathieu Pruski