Semblable à celui qui abandonne sa terre

Imprimir canciónEnviar corrección de la canciónEnviar canción nuevafacebooktwitterwhatsapp

Semblable à celui qui abandonne sa terre
décidé fermement à ne plus jamais y revenir,
laissant ses amis et ses enfants pleurant autour de lui,
et qui s'accrochent à ses habits
disant en pleurs: "Nous voulons partir avec vous.
Oh, ne nous laissez pas tristes et endoloris!"
et il est forcé de les abandonner:
qui peut savoir les douleurs que cet homme-là éprouve?
J'avoue à Dieu et puis à vous
que je suis pareil à celui dont je viens de parler,
car j'ai eloigné de moi tous les plaisirs
afin de ne me voir plus jamais heureux.
Non seulement j'ai perdu le plaisir,
mais en sa place la douleur est entrée,
car je me mets en colère d'avoir perdu l'amour
et je suis tombé abattu par le coup que j'ai toujours craint.
Ce qui m'est arrivé n'est pas moins que la mort:
cela ne peut me faire sinon perdre le monde,
dont je donne à chacun ma partie,
car je n'aime pas et je ne peux pas être bien-aimé.
Tout ce que je vois me porte à la mémoire
le mauvais temps présent et ce qui doit encore arriver.
Le noir auprès du blanc fait luire encore plus celui-ci:
ainsi un peu de plaisir renforce ma douleur.
Je ne peux pas dire que je ressens une douleur de mort:
j'ai sain le corps et malade l'esprit
à cause d'un accident qui, étant en vie, m'a laissé
dans un état tel que je ne suis ni mort ni vivant.
Mon entendement n'a pas envie de rien apprendre
et ma volonté ne désire rien de plaisant.
Je vis au monde et je désespére de lui:
si je pense à autre chose, l'espoir me chauffe bien peu!
. . . . . . . . . . . . . . . . .
Je ne sais pas à qui adresser mon discours
car je n'ai pas parlé à amour depuis longtemps
et aucune femme ne ressent ma tristesse.
De même, moi non plus je ne la ressens pas.


Autor(es): Ausiàs March, Raimon

Las canciones más vistas de

Ausiàs March en Diciembre