Début de cantique dans le temple

Imprimir canciónEnviar corrección de la canciónEnviar canción nuevafacebooktwitterwhatsapp

Et vous direz: "Le genêt fleurit,
et partout dans les champs les coquelicots rougeoient.
D'une nouvelle faux commençons à faucher
le blé mûr et avec lui les mauvaises herbes".
Ah, jeunes lèvres écloses après l'obscurité,
si vous saviez comme s'est fait attendre l'aube,
comme est longue l'attente
d'un éclat de lumière dans les ténèbres!
Nous avons vécu pour vous sauver les mots,
pour vous rendre le nom de chaque chose,
afin que vous suiviez le chemin droit
qui s'ouvre au plein pouvoir de la terre.
Nous regardâmes au-delà du désert,
nous descendimes au fond de notre rêve.
Des citernes sèches devenaient des sommets
gravis par des marches de lentes heures.
Et vous direz: "Nous écoutons
les voix du vent par la haute mer des épis".
Et vous direz:"Nous nous maintiendrons
à jamais fidèles au service de ce peuple."


Autor(es): Salvador Espriu, Raimon

Las canciones más vistas de

Salvador Espriu en Diciembre