Peut-être à pointe du jour

Imprimir canciónEnviar corrección de la canciónEnviar canción nuevafacebooktwitterwhatsapp

Apprends l'âpre leçon
de ceux qui t'ont apporté
d'un fin battement le don
du vent de liberté.

Rappelle-toi la froideur
d'un coeur ancien arrêté.
Tu ne souilleras pas la fleur,
le nom de liberté.

Veille la nuit, berger
au mince sommeil du troupeau
garde la haute brûlure
du feu de liberté.

Je vois des lueurs de mots
vermoulues d'obscurité.
Veuillez des chemins nets et clairs
vous tous et moi.

Appeaux de pièges subtils,
pipeaux froids de la peur.
Ne tolérons les tromperies
ni vous ni moi.

Dressés dans le levant
remplissons le grand vide
d'années mortes avec un nouveau chant:
vous tous et moi.


Autor(es): Salvador Espriu, Raimon

Las canciones más vistas de

Salvador Espriu en Diciembre