Chapeaumelon

180-90

Imprimir canciónEnviar corrección de la canciónEnviar canción nuevafacebooktwitterwhatsapp


Ouais!
C’est un feu roulant qui s’arrête pour un instant
Un autre 50 balles perdues aux 4 vents!
Vlan! elle défonce les portes!
Wow! regardez comme elle est forte!
De soumise à despote :
Une autre petite fille riche et sotte!

Cent quatre-vingts quatre-vingt-dix
Elle se détend, je me défile

Ouais! je m’en doute; ce qu’elle sait faire
Elle porte tout ce qu’elle vénère
Une histoire, un mystère:
Elle ne saurait jamais taire

Quand il le faut, elle tombe
Comme c’est haut, elle se penche
Elle se fait emballer
Elle va se retourner ouais!

Cent quatre-vingts / quatre-vingt-dix
Elle se défend, je me défile

Oh! comme sa moue est sévère!
Ou serait-ce son cœur en galère?
Son âme crie la colère
Pourtant épargnée de toute misère

De toute façon elle frime
Pour se blanchir les narines
C’est la voracité
Qui va nous emporter ouais!

Cent quatre-vingts / quatre-vingt-dix
Elle se détend, je me défile
Cent quatre-vingts / quatre-vingt-dix
Elle se défend, je me défile