Dalida

Americana

Imprimir canciónEnviar corrección de la canciónEnviar canción nuevafacebooktwitterwhatsapp


Americana c'est un mot qui craque dans la nuit
Americana c'est un peu de rêve et de folie
Americana c'est un mot qui parle de géant
Americana a la fureur de vivre en noir et blanc
L'avion se pose en silence,
Comme un goéland qui vient de
France
Sur la ville qui sommeille, l'ombre d'une statue ce réveille
Du ciel gris de l'
Atlantique, au soleil brûlant du
Pacifique
C'est une île qui vagabondeune lie jusqu'au beau milieu du monde
Americana,
Americana
C'est l'
Amérique, qui fait rêver
Americana,
Americana,
Joue ta musique fais moi danser
Manhattan, centième étage
Accroché son cœur dans les nuages
Quand
San-
Francisco s'affolent
Au rythmes des amours qui s'envolent
On se saoule de musique
Sur des mots souvent mélancolique
Las-
Vegas et ses machines
Et ses filles sorties des magazines
Americana,
Americana
C'est l'
Amérique, qui fait rêver
Americana,
Americana,
Joue ta musique fais moi danser
Americana c'est un mot qui craque dans la nuit
Americana c'est un peu de rêve et de folie
Americana c'est un mot qui parle de géant
Americana a la fureur de vivre en noir et blanc{
Instrumental}
Et moi qui suis d'ici d'ailleurs de nul part
Je refais souvent le voyage, ce voyage
Depuis que j'ai vu l'
Amérique
Ces plages au parfums d'
Acapulco
Plongés d'avenues au numéros
Et ses boulevards plus long que des villes
Ces quartiers qui parle en
Italien
Restaurants
Chinois ou
Parisien
Ou chacun retrouve un peu de son pays
Americana c'est un mot qui craque dans la nuit
Americana c'est un peu de rêve et de folie
Americana c'est un mot qui parle de géant
Americana a la fureur de vivre en noir et blanc
Americana,
Americana
C'est l'
Amérique, qui fait rêver
Americana,
Americana,
Joue ta musique fais moi danser
Americana c'est un mot qui parle de géant
Americana a la fureur de vivre en noir et blanc
Americana c'est un peu de rêve et de folie
Americana c'est un mot qui claque dans la nuit.


Autor(es): Alec R. Costandinos / Erich Bulling / Jeff Barnel / Kathy Wakefield / Michel Jouveaux