Gilbert Laffaille

Chocolat Et Cerises

Imprimir canciónEnviar corrección de la canciónEnviar canción nuevafacebooktwitterwhatsapp

Un petit lézard dort, caché entre deux pierres,
"Tiens" se dit petit Pierre "Qu'est-ce que c'est que la mort ?"
Il ramasse un caillou, il écrase la tête
Un lézard c'est tout mou, finalement ça l'embête.
Il dépose l'animal dans une boîte en carton
Le couvre de coton et joue à l'hôpital.

Le vent chaud de l'été souffle sur sa chemise
Il pense à son goûter, chocolat et cerises
Biscottes ou petit-beurre, il oublie l'animal
"Plus tard je s'rai docteur, ou alors général"

Sur l'avion mécanique donné par sa grand-mère
Il fait jouer à la guerre ses soldats en plastique.

Une belle auto verte tout en haut de la côte
"Tiens, on dirait la nôtre" la portière est ouverte
Petit Pierre, innocent, desserre le frein à main
Et va sur le chemin voir l'auto qui descend.
L'auto va s'écraser contre un mur en ciment
"Tiens, je vais arroser les fleurs de ma maman".

Le vent chaud de l'été souffle sur sa chemise
Il pense à son goûter, chocolat et cerises
Biscottes ou petit-beurre, il oublie la voiture
Tout à coup sur le mur, une ombre lui fait peur

Dans son vieux mouchoir sale, il cache ses trésors
Un canif, un ressort, un lacet de sandale.

Petit-Pierre imagine "Aujourd'hui c'est ma fête"
Il va dans la cuisine, "Où sont les allumettes ?"
Il prépare un gâteau, du pain et des fourmis
"Tiens, pour qu'il soit plus beau, j'allume des bougies"
Le feu monte aux rideaux, Petit-Pierre bat des mains
Mais ça l'ennuie bientôt, il retourne au jardin.

Le vent chaud de l'été, souffle sur sa chemise
Il pense à son goûter, chocolat et cerises
Biscottes ou petit-beurre, il oublie l'incendie
C'est un beau mercredi, il est bientôt quatre heures.

Canciones más vistas de

Gilbert Laffaille en Septiembre