Manau

Dafunkamanau

Imprimir canciónEnviar corrección de la canciónEnviar canción nuevafacebooktwitterwhatsapp


He !
Ho !
He !
Ho ! le nouveau son de
Manau
Mamar prend le mic et ne devient pas mégalo
De
Paris à
Saint
Malo, il n'y a pas de chaos
Et rien est différent comme la musique à
Chicago
Un peu de funk met tout le monde à niveau
Que tu sois un parigot ou bien pêcheur de bulots
Un militant de
Pera, un vrai kiffeur de tango
Amateur de passe-passe de basse ou de piano
Assez assez des conneries du passé
De dire certaines choses qui sont vraiment dépassées
La province quoi !
Tu crois qu'elle est décalée
Je dirai le contraire, je dirai même qu'elle est avancée
D'accord,
OK, je ne vais pas critiquer
L'essentiel "
Dance
Floor" et tous nos pieds sont calés
Les filles sont belles, elles nous préparent des déhanchés
Le
Manau style égale
Manau funky{
Refrain:}
Lalilalilong,...
Dafunkamanau
Lalilalilong,...
Mamar au micro
Facile, tranquille, j'me pose et puis je rempile
Tu connais le deal difficile, taper dans le mille
Inutile de penser à ne pas bouger
J'espère que tous les mecs ont invité des meufs à danser
Collé serré ça swing sur les parquets
Les mecs sont stressés, les meufs jamais coincées
Et même s'il n'y a pas d'infinité, faut pas se bloquer
Un jour ça paye et la fille finit par craquer
Ha !
Ha !
Ha !
Ça drague depuis des années
Ho !
Ho !
Ho !
Rigole ; mais t'étais pas né
Les premiers pas sont faits devant la glace et bienentraînés
Le brushing laqué le style
Manau funky{au
Refrain}
Hey !
Ho !
Hey !
Ho !
Ça c'est du funkamanau
Un peu d'accordéon et de cornemuse à gogo
Et quel que soit le tempo, il n'y a pas de chaos
Mamar toujours au mic, enfin j'voulais dire le micro
Il faut danser, ne pas se laisser aller
La principale activité c'est de bouger les fesses
Même si certaines personnes ont vraiment peur des clichés
La parano des villes c'est la parano des branchés
Au top niveau -
Dafunkamanau
Voilà c'que j'aime et pour la fierté de mon sceau
Je continue mon boulot...
Mamardafunkamanau{au
Refrain}


Autor(es): Cédric Soubiron / Laurent Meliz / Martial Tricoche