Vae Victis

Feux de la Saint-Jean

Imprimir canciónEnviar corrección de la canciónEnviar canción nuevafacebooktwitterwhatsapp

Loin des nuisances urbaines,
La nuit plonge sur la plaine
L'immense voûte du ciel,
Dévoile mille étincelles

Flammes d'opale,
Ronde, ronde solsticiale,
Feux de la Saint-Jean,
Dans la nuit des temps.

Oubliés tracas et ruines,
Nos visages se dessinent,
A la lueur des flambeaux,
Soudain s'embrasent les
Fagots.

Craquent le hêtre et le chêne,
Bûches chaudes, chaleur humaine,
Nos clameurs et nos chants,
Se perdent à travers champs.

Tous ensemble franchissons,
Lit de braises et de tisons,
Pour que la fécondité,
Egaye nos jeunes foyers.