La blondinette

Imprimir canciónEnviar corrección de la canciónEnviar canción nuevafacebooktwitterwhatsapp

Mon arrière-arrière-grand-mère
Etait fille d'un marin-pêcheur
Dans le petit port de Barfleur
Et je suis un pêcheur aussi.

Mais je pêche dans la marmite
Où boillonnent comme des frites
Les mélodies non écrites
Et les notes et les mots non dits.

Où est-ce que tu es donc ma blondinette?
Je t'appelle toutes les cinq minutes
Et la sonnerie du téléphone
Résonne monotonement.

Sur les talons éculés de mes Santiags
Je me suis mis à vaciller entre ciel et mer
Toi contre moi
Pendant un bref instant d'éternité.

Le soleil entre tout droit par la fenêtre ouverte
Montrouge est bleu pâle et rouge
Les bruits sont étouffés,
La vie est incertaine et l'amour est si doux.

Faisons de la musique avec ton corps
Et je veux pincer tes cordes sensibles
Je veux que tu résonnes, tu vibres
A l'unisson de mon corps à moi.



Cet homme qui te voulait des choses
En te suivant dans la rue
T'en es devenue toute rose
Pourquoi qu't'as pas voulu

Le suivre dans ce café
Où qu'il y avait du néon
Des frites et de la fumée
Des liqueurs et de l'accordéon ?

C'était peut-être bien l'occasion
De perdre ta mélancolie
Tes complexes, tes illusions
De sortir de ta léthargie.

T'as plus qu'à rentrer chez toi
Dans ta chambre inconcupiscible
Avec ta faim, ta soif, ton lit froid
Tes lunettes et ton inexpressible.

Canciones más vistas de

Nino Ferrer en Enero