Calogero

La Bourgeoisie Des Sensations

Imprimir canciónEnviar corrección de la canciónEnviar canción nuevafacebooktwitterwhatsapp


Il y a toi et moi, et le désir que t'as pour elle
Le problème c'est que je ne sais plus pour qui d'nous deux tu t'fais belle
Tu dis que mon amour reste et que tu te sens infidèle
Et ça se voit malgré toi que ces aires de femme te donnent des ailes

Tu dis que tu vie la bourgeoisie des sensations
Jamais choisir entre homme et femme, ça a peut-être du bon
Le truc qui cloche chez moi, c'est qu'mon coeur est à toi, et t'savoir nue dans ses bras, je ne supporterai pas

C'est vrai que j'ai choisi de t'aimer sans savoir si de l'homme ou la femme le corps que tu voulais avoir
C'est vrai que je t'ai aimé toujours sans faire d'histoires chargées de pourquoi, mais je gardais quand même espoir

Tu dis que tu vie la bourgeoisie des sensations
Jamais choisir entre homme et femme, ça a peut-être du bon
Le truc qui cloche chez moi, c'est qu'mon coeur est à toi, et t'savoir nue dans ses bras, je ne supporterai pas

J'étais le premier gars. Et au fond j'aimais ça !
Penser qu'avant moi, dans ton coeur, aucun hommes n'avait fais de dégâts
Et j'n'aurais jamais cru, qu'une simple histoire de cul... Allait menacer tout ces projets qu'on avait en vue

Tu dis que tu vie la bourgeoisie des sensations
Jamais choisir entre homme et femme, ça a peut-être du bon
Le truc qui cloche chez moi, c'est qu'mon coeur est à toi, et t'savoir nue dans ses bras, je ne supporterai pas

Tu dis que tu vis la bourgeoisie des sensations
Jamais choisir entre homme et femme, ça à peut-être du bon
Qu'elle te fasse de l'éffet, ça, je n'te changerai pas
Mais entre elle et moi
Faudra faire un choix