Gilbert Laffaille

La Valse Bleue

Imprimir canciónEnviar corrección de la canciónEnviar canción nuevafacebooktwitterwhatsapp

Il y a toujours un fou pour voir dans un caillou un bout d'étoile
Un homme à cicatrice pour peindre des iris sur une toile
Dessiner des chimères, des châteaux sous la mer, de drôles de bals
Toujours un imbécile qui danse sur un fil sans faire de mal

Il y a toujours un fou pour vivre jusqu'au bout ce rêve étrange
Un homme au cœur en feu
Pour dire "La Terre est bleue comme une orange"
Dévoiler le mystère, les saphirs, les cratères, les ciels de glace
Un idiot qui bégaye et montre le soleil aux gens qui passent

Tourne toujours, tourne la Terre sous la Grande Ourse et les Poissons
Valsent Vénus et Jupiter, les tournesols et les chansons!

Il y a toujours un fou pour caresser la joue d'un lion qui dort
Un homme qui existe au centre de la piste en rouge et or
Qui jongle avec des boules ou fait frémir la foule aux yeux ravis
Toujours un cabotin, un pitre, un plaisantin qui joue sa vie

Tourne toujours, tourne la Terre sous la Grande Ourse et les Poissons
Valsent Vénus et Jupiter, les tournesols et les chansons!

Canciones más vistas de

Gilbert Laffaille en Septiembre