Le jour n'est pas la vérite

Imprimir canciónEnviar corrección de la canciónEnviar canción nuevafacebooktwitterwhatsapp

Le jour n'est pas la vérité
Le solaire azur est un voile
Cachant par lumière éclatée
Espace et chantantes étoiles
La nuit givre la voie lactée
Du ciel noir l'épinière moëlle
La seule qui soit arrêtée
C'est
Polaris guidant les voiles
L'étoile du nord axe des nuits
Les autres tournent autour d'elle
Myosotis mouron mille-pertuis
Stellaires statices ou immortelles
L'
Ourse et
Cassiopée qui la suit
Toute l'année lui sont fidèles
D'autres paraissent et puis s'enfuient
Chaque saison le ciel constelle
Orion règne, pays trempé
Par draps de neige niveleuse
Le feu
Saint-
Elme à son épée
Lame plongée en nébuleuse
Rubis à l'épaule accroché
C'est la géante
Bételgeuse
Et ce saphir mis à son pied
Rigel en
Eridan nageuse
Disparu février frileux
Racine en branche montante sève
Arcturus qui conduit les bœufs
Par-dessus l'horizon se lève
Inversement,
Sirius radieux
Le
Grand
Chien à la course brève
La plus brillante dans les cieux
Mars mourant son règne s'achève
Passés parfums des seringas
Voyez briller trois étincelles
Deneb,
Altaïr et
Véga
L'été ce sont les trois plus belles
Le seigle mûrissant déjà
Cygne au long cou déploie ses ailes
Amandes cueillies pour l'orgeat
L'
Aigle chasse les hirondelles
Voici quand noirs sont les sureaux
Le champ lumineux des
Pléiades
Aldébaran l'œil du
Taureau
Qui scintille parmi les
Hyades
Tombées les feuilles des rameaux
Mira se meurt sous les aubades
C'est la naissance des
Gémeaux
Quand on chante les sérénades

Canciones más vistas de

Servat Gilles en Julio