Tagada Jones

Les Compteurs À Zéro

Imprimir canciónEnviar corrección de la canciónEnviar canción nuevafacebooktwitterwhatsapp


Je vous parle d'un donneur de leçon,
Peut-être à tord, peut-être à raison.
Comme un père parlerait à son fils,
Pas comme un prophète à des novices.
Certains vont aimer et d'autres détester,
Loin de moi l'idée de vous manipuler,
Prenez ce que vous voulez
Ou jetez tout si vous le préférez.


Quel doux sort de se remettre à rêver
A ce que tout gamin j'avais trop imaginé
A ce monde parfait que j'ai toujours dessiné;
Et que je vois tout les jours partir en fumée...

Je me réveille et ne peux que constater
Que cette page est définitivement tournée
J'ouvre les yeux et cherche une lueur dans le ciel
Mais je comprends que ce n'est plus vraiment pareil!

Quel doux sort de se remettre à rêver
A ce que tout gamin j'avais trop imaginé
A ce monde parfait que j'ai toujours dessiné;
Et que je vois tout les jours partir en fumée...

Comment pouvez vous supporter?
D'accpter bien pire que le médiocrité;
D'ouvrir les yeux et de réaliser
Que le rêve ne sera jamais exaucé...

Comme lorsdque j'étais minot...
Remettre les compteurs à zéro...
Comme lorsdque j'étais minot...
Remettre les compteurs à zéro...
A zéro
Remettre les compteurs à zéro!
Remettre les compteurs à zéro!
Remettre les compteurs à zéro!

Quel doux sort de se remettre à rêver
A ce que tout gamin j'avais trop imaginé
A ce monde parfait que j'ai toujours dessiné;
Et que je vois tout les jours partir en fumée...