Ludwig Von 88

Cs 137

Print songSend correction to the songSend new songfacebooktwitterwhatsapp


New Orleans
Cs 137
Nous les gars de Pripiat
Marchons tous la tête basse
Soulevent de nos pas lâches
Une poussière flambée de honte

Arpentant sans sourciller
Des avenues vidées de vie
Sur le sol où brûle la neige
En particules assez traîtresses

Nous les gars les yeux gonflés
Aller froidement vers l'avant
Redoutant qu'un geste lâche
Soulève un nuage de poussière

Travaillant le corps tenu
En de disgracieuses augures
Attendre que naîssent les monstres
De notre laxisme inconscient

Nous les gars de Pripiat
Fredonnons un air funeste
Au son cru et délateur
Du vent dans les haut-parleurs

Comptant chacun de nos pas
Sur un sol grillé d'outrage
Vogue à travers nos yeux blêmes
Une larme d'un vain désespoir