Renaud

La Jeune Fille Du Métro

Print songSend correction to the songSend new songfacebooktwitterwhatsapp


C'était une jeune fille simple et bonne,
Qui demandait rien à personne,
Un soir dans le métro y avait presse,
Un jeune homme osa, je l'confesse,
Lui passer la main... sur les chev'eux,
Comme elle était gentille, elle s'approcha un peu...

Mais comme elle craignait pour ses robes,
A ses attaques elle se dérobe,
Sentant quelqu'chose qui la chatouille,
Derrière son dos, elle tripatouille,
Et tombe sur une belle paire... de gants
Que l'jeune homme à la main tenait négligeamment...

En voyant l'émoi d'la d'moiselle,
Il s'approcha un p'tit peu d'elle,
Et comme en chaque homme, tout de suite,
S'éveille le démon qui l'habite,
Le jeune homme lui sortit.. sa carte,
Et lui dit j'mappelle Jules, et j'habite rue Descartes...

L'métro continue son voyage,
Elle se dit c'jeune homme n'est pas sage,
Je sens quelque chose de pointu,
Qui d'un air ferme et convaincu,
Cherche à pénétrer... dans mon coeur,
Ah qu'il est doux d'aimer, quel frisson de bonheur...

Ainsi à Paris quand on s'aime,
On peut se le dire sans problème,
Peu importe le véhicule,
N'ayons pas peur du ridicule,
Dites lui simplement... je t'en prie,
Viens donc à la maison manger des spaghettis...


Writer/s: D.P.