Gilbert Laffaille

Le Mâle Aimé

Print songSend correction to the songSend new songfacebooktwitterwhatsapp


Elle se lève à six heures, prépare le déjeuner
Me réveille en douceur, habillée, pomponnée
Me glisse un petit mot à côté du café
"Pour midi, t'as du veau, t'as plus qu'à l'réchauffer"
Je peux tremper sa douche, noyer les brosses à dents
Lui piquer ses babouches et laisser tout en plan
Passer tous les dimanches, avachi, pas rasé
Animé comme une planche, rivé à la télé

Amoureuse, elle sourit, indulgente et sereine
Epanouie, détendue, maquillée à ravir
Jamais le moindre drame, un cri, une scène
Moi, ça me pousse à bout, c'est trop, c'est pire

J'suis mal aimé, mal aimé, mal aimé
Mal aimé, mal aimé, mal aimé, mâle aimé !
J'suis mal aimé, mal aimé, mal aimé
Mal aimé, mal aimé, mal aimé, mâle aimé !

Qu'elle fasse une poule au riz, des girolles, un soufflé
Une soupe, un aïoli, rien n'est jamais loupé
Elle repasse, elle bricole, pose des lampes au plafond
Elle vérifie mes cols, recoud tous mes boutons
Je peux mener ma vie, picoler comme un trou
M'affaler sur son lit et cuver tout mon soûl
L'empester de ma pipe, relire mes vieux Tintin
Laisser traîner des slips et des cendriers pleins

Amoureuse, elle sourit, sublime et délicieuse
Une lessive, une vaisselle, un petit bisou doux
Toujours aux rendez-vous, ravie, radieuse
Moi qui voudrais l'attendre, inquiet, jaloux

J'suis mal aimé, mal aimé, mal aimé
Mal aimé, mal aimé, mal aimé, mâle aimé !
J'suis mal aimé, mal aimé, mal aimé
Mal aimé, mal aimé, mal aimé, mâle aimé !

The most viewed

Gilbert Laffaille songs in December