RAYMOND GUILLERMAIN


Fecha de nacimiento:
01 de junio de 1901
Fecha de fallecimiento:
22 de noviembre de 1972

Sumario
Trovapedia
Canciones compuestas por
Raymond Guillermain
Cancioneros con canciones
de Raymond Guillermain
Raymond Guillermain, dit Raymond Souplex, est un acteur, dialoguiste, scénariste et chansonnier français né le 1|juin|1901 à Paris 5 et mort le 22|novembre|1972 à Paris 18.


Biographie



Né au 13 place du Panthéon. Fils de Léon Adrien, fonctionnaire de l'assistance publique et de Zélie Ernestine Pesloux (Anagramme de Souplex), il est le cadet d'une famille de quatre enfants. Adulte, il tente d'entrer au Conservatoire en 1920, mais il échoue. En parallèle à ses études de droit au lycée Louis-le-Grand et à son premier emploi de clerc, il compose des chansons et écrit des sketches au cours des années 1930.

Le chansonnier


Il devient chansonnier et tourne dans des cabarets et cafés-théâtres parisiens, dont le Caveau de la République, le théâtre du Coucou et le théâtre des Deux Ânes. C'est durant cette période qu'il rencontre Jane Sourza qui devient sa complice pendant de nombreuses années et non sa compagne comme on a pu le croire longtemps. Dès 1935, il participe aux émissions radiophoniques de Radio Cité avec Noël-Noël, Saint-Granier et Jane Sourza. Avec cette dernière, il interprète le rôle d'un clochard philosophe dans l'émission humoristique Sur le banc. De cette émission sera tiré en 1955 le film du même nom de Robert Vernay où il tient le rôle principal du clochard. Durant la Seconde Guerre mondiale, Raymond Souplex continue à se produire, par exemple au théâtre de Dix-Heures, au théâtre des Deux Ânes, ou sur Radio Paris.
Il participe aussi, avec d’autres artistes comme Fréhel, Lys Gauty, à une tournée dans les usines du Troisième Reich où travaillent de nombreux Français du STO. À Berlin en août 1943, il accompagne quelques artistes français dont Loulou Gasté, Édith Piaf, Albert Préjean, Viviane Romance, et pose avec eux devant la Porte de Brandebourg, à l'occasion d'un voyage censé promouvoir la chanson française, ce qui lui vaudra un blâme à la Libération. Il écrit une opérette Clochemerle, d’après le roman de Gabriel Chevallier, musique de Fernand Warms, crée le 11 mars 1944 au Théâtre Moncey. Après la guerre, il reprend son émission Sur le banc sur l'antenne de Radio Luxembourg de 1949 à 1963.

L'acteur


Sa carrière cinématographique démarre en 1939, avec le film Sur le plancher des vaches de Pierre-Jean Ducis avec Noël-Noël, alors que Raymond Souplex a déjà une certaine popularité. En 1940, dans Les Surprises de la radio de Marcel Aboulker, il joue son propre rôle au milieu d'autres grandes vedettes de l'époque. Il faut attendre la Libération pour revoir Souplex sur les écrans. En 1948, Henri-Georges Clouzot l'engage dans Manon aux côtés de Cécile Aubry, Serge Reggiani et Michel Bouquet et en 1950, Henri Jeanson le choisit pour incarner un chanteur de charme vieillissant dans Lady Paname aux côtés de Louis Jouvet et de Suzy Delair.

Le personnage de Bourrel


En 1957, Claude Loursais le choisit pour devenir l'acteur principal de la série télévisée policière française Les Cinq Dernières Minutes, où il incarne l'inspecteur (puis commissaire en 1965) Antoine Bourrel. Ce rôle a été inspiré par le tournage du film Identité judiciaire dans lequel il incarne le commissaire Basquier, personnage en tous points comparable à celui du commissaire Bourrel.

L'acteur et son personnage sont restés fameux en raison de l'exclamation : « Bon Dieu Mais c'est bien sûr », (et non "Bon sang Mais c'est bien sûr") à la fin de chaque épisode lorsque la résolution de l'énigme s'impose à l'enquêteur et que celui-ci s'adresse directement au téléspectateur pour l'inviter à le suivre dans ses raisonnements. Il compose personnellement son personnage : la coupe à la brosse et la moustache, la gabardine, le nœud papillon, le chapeau rond. La collaboration avec Claude Loursais dure 56 épisodes de 1958 à 1972.

Bourrel est secondé dans la série par Jean Daurand, dans le rôle de l'inspecteur Dupuy. À noter que le tandem formé par les deux comédiens est si familier du public français qu'ils apparaissent ensemble dans deux films où Souplex joue à nouveau un policier, et Daurand son adjoint : L'assassin viendra ce soir et La Malédiction de Belphégor.

Raymond Souplex jouera durant cette fameuse série avec bon nombre d'acteurs célèbres ou devenus célèbres : Françoise Fabian, Ginette Leclerc, Serge Gainsbourg, Pierre Brasseur, Henri Virlogeux, Bernard Fresson, Henri Crémieux, Jacques Monod, Yves Rénier, Henri Tisot, Gérard Hernandez, Marcel Bozzuffi, François Perrot, Michel Bouquet, Danièle Évenou, Marthe Mercadier, Raymond Gérôme, Jean-Pierre Cassel...

Raymond Souplex meurt au 7 rue Cauchois des suites d'un cancer du poumon à l'âge de 71 ans, avant l'achèvement du tournage du cinquante-sixième épisode : Un gros pépin dans le chasselas. Cet épisode n'étant pas achevé, Claude Loursais et Claude-Jean Bonnardot décident d'introduire un juge d'instruction flanqué d'un greffier et d'user d'un artifice scénaristique pour compléter le tournage. Le juge est joué par Jacques Bouvier. Cet épisode sera diffusé le 7|novembre|1973.

Raymond Souplex est inhumé au cimetière de Gentilly. Son épouse est décédée en 1993. Un square du de Paris, arrondissement où il a longtemps habité, au coin des rues Montcalm et Marcadet, porte son nom. Perrette Souplex est la fille de Raymond Souplex. Actrice elle-même, elle a joué le rôle de « Perrette Bourrel » dans l'épisode Le Dernier Cri en 1996, un des derniers de la série.


Filmographie



Au cinéma


À la télévision


Au théâtre ce soir

  • 1967 : Bon Appétit Monsieur de Gilbert Laporte, mise en scène Fred Pasquali, réalisation Pierre Sabbagh, théâtre Marigny : Étienne
  • 1969 : Le Deuxième Coup de feu de Robert Thomas, mise en scène de l'auteur, réalisation Pierre Sabbagh, théâtre Marigny : Édouard
  • 1969 : La Perruche et le Poulet de Robert Thomas d'après Jack Poppelwell, mise en scène Robert Thomas, , réalisation Pierre Sabbagh, théâtre Marigny : l'inspecteur Grandin

Les Cinq Dernières Minutes

Entre 1958 et 1973, il participe au tournage de 56 épisodes de cette célèbre série policière en incarnant le rôle de l'inspecteur principal, puis commissaire, Antoine Bourrel.


  • La Clé de l'énigme de Claude Loursais (première diffusion : 01/01/58)
  • D'une pierre deux coups de Claude Loursais (première diffusion : 09/03/58)
  • Les Cheveux en quatre de Claude Loursais (première diffusion : 07/04/58)
  • Réactions en chaîne de Claude Loursais (première diffusion : 06/05/58)
  • L'habit fait le moine de Claude Loursais (première diffusion : 06/06/58)
  • Le Théâtre du crime de Claude Loursais (première diffusion : 05/08/58)
  • Le Tableau de chasse de Claude Loursais (première diffusion : 07/10/58)
  • Un sang d'encre de Claude Loursais (première diffusion : 09/12/58)
  • Un grain de sable de Claude Loursais (première diffusion : 27/01/59)
  • On a tué le mort de Claude Loursais (première diffusion : 10/03/59)
  • Sans en avoir l'air de Claude Loursais (première diffusion : 14/08/59)
  • Dans le pétrin de Claude Loursais (première diffusion : 18/09/59)
  • Poisson d'eau douce de Claude Loursais (première diffusion : 03/11/59)
  • Au fil de l'histoire de Claude Loursais (première diffusion : 01/03/60)
  • Un poing final de Claude Loursais (première diffusion : 26/04/60)
  • Dernier Cri de Claude Loursais et Jean-Marie Comeau (première diffusion : 21/06/60)
  • Le Dessus des cartes de Claude Loursais (première diffusion : 06/09/60)
  • Qui trop embrasse de Claude Loursais (première diffusion : 22/11/60)
  • Sur la piste de Claude Loursais (première diffusion : 31/01/61)
  • Cherchez la femme de Claude Loursais (première diffusion : 04/04/61)
  • Épreuves à l'appui de Claude Loursais (première diffusion : 06/06/61)
  • L'Avoine et l'Oseille de Claude Loursais (première diffusion : 26/09/61)
  • L'Épingle du jeu de Claude Loursais (première diffusion : 06/01/62)
  • Le Tzigane et la Dactylo de Pierre Nivelet (première diffusion : 17/04/62)
  • C'était écrit de Claude Loursais (première diffusion : 05/06/62)
  • Mort d'un casseur de Guy Lessertisseur (première diffusion : 05/06/62)
  • Un mort à la une de Pierre Nivelet (première diffusion : 27/11/62)
  • L'Eau qui dort de Claude Loursais (première diffusion : 12/03/63)
  • Une affaire de famille de Jean-Pierre Marchand (première diffusion : 06/07/63)
  • Fenêtre sur jardin de Claude Loursais (première diffusion : 18/02/64)
  • 45 tours et puis s'en vont de Bernard Hecht (première diffusion : 23/04/64)
  • Quand le vin est tiré de Claude Loursais (première diffusion : 11/07/64)
  • Sans fleurs ni couronnes de Claude Loursais (première diffusion : 28/11/64)
  • Napoléon est mort à Saint-Mandé de Claude Loursais (première diffusion : 24/04/65)
  • Bonheur à tout prix de Claude Loursais (première diffusion : 03/07/65)
  • Des fleurs pour l'inspecteur de Claude Loursais (première diffusion : 25/09/65)
  • La Chasse aux grenouilles de Claude Loursais (première diffusion : 27/11/65)
  • Pigeon vole de Claude Loursais (première diffusion : 29/01/66)
  • La Rose de fer de Jean-Pierre Marchand (première diffusion : 04/06/66)
  • Histoire pas naturelle de Guy Lessertisseur (première diffusion : 22/10/66)
  • La Mort masquée de Guy Lessertisseur (première diffusion : 14/01/67)
  • Finir en beauté de Claude Loursais (première diffusion : 25/03/67)
  • Un mort sur le carreau de Roland-Bernard (première diffusion : 16/09/67)
  • Voies de fait de Jean-Pierre Decourt (première diffusion : 11/11/67)
  • Les Enfants du faubourg de Claude Loursais (première diffusion : 27/01/68)
  • Tarif de nuit de Guy Séligmann (première diffusion : 06/04/68)
  • Le commissaire est sur la piste de Claude Loursais (première diffusion : 23/03/69)
  • Traitement de choc de Claude Loursais (première diffusion : 23/11/69)
  • Une balle de trop de Raymond Pontarlier (première diffusion : 01/01/70)
  • Les Mailles du filet de Claude Loursais (première diffusion : 06/06/70)
  • Les Yeux de la tête de Claude Loursais (première diffusion : 01/11/71)
  • Chassé croisé de Claude Loursais (première diffusion : 03/02/72)
  • Meurtre par la bande de Claude Loursais (première diffusion : 04/05/72)
  • Le diable l'emporte de Claude Loursais (première diffusion : 10/11/72)
  • Meurtre par intérim de Claude Loursais (première diffusion : 07/02/73)
  • Un gros pépin dans le chasselas de Jean-Claude Bonnardot (première diffusion : 07/11/73)



Théâtre



  • 1952 : La Tête des autres de Marcel Aymé, mise en scène André Barsacq, théâtre de l'Atelier : Alessandrovici
  • 1952 : Le Cocotier de Jean Guitton, mise en scène Paule Rolle, théâtre du Gymnase : Achille Perrochon
  • 1952 : Feu Monsieur de Marcy de Raymond Vincy et Max Regnier, mise en scène Georges Douking, théâtre de la Porte Saint Martin
  • 1953 : Ces messieurs de la Santé de Paul Armont et Léopold Marchand, théâtre de Paris
  • 1954 : Le Capitaine Smith de Jean Blanchon, mise en scène André Clavé, théâtre Montparnasse
  • 1957 : L'École des cocottes de Paul Armont & Marcel Gerbidon, mise en scène Jacques Charon, théâtre Hébertot
  • 1960 : Crime parfait de Frederick Knott, mise en scène Jean Meyer, théâtre du Palais-Royal
  • 1961 : Le Mariage forcé et L'École des maris de Molière, mise en scène Jean Meyer, théâtre du Palais Royal
  • 1962 : Bichon de Jean de Létraz, mise en scène Jean Meyer, théâtre Édouard VII
  • 1962 : Piège pour un homme seul de Robert Thomas, mise en scène Jacques Charon, théâtre de l'Ambigu
  • 1963 : Piège pour un homme seul de Robert Thomas, mise en scène Jacques Charon, Théâtre des Bouffes-Parisiens
  • 1963 : Bonsoir Madame Pinson d'Arthur Lovegrove, adaptation André Gillois et Max Régnier, mise en scène Jean-Paul Cisife, théâtre de la Porte-Saint-Martin
  • 1965 : Le Témoin de Dominique Nohain, mise en scène de l'auteur, théâtre de l'Ambigu
  • 1966 : La Perruche et le Poulet de Robert Thomas, théâtre du Vaudeville : Henri Grandin
  • 1968 : La Perruche et le Poulet de Robert Thomas, mise en scène de l'auteur, théâtre des Nouveautés : Henri Grandin
  • 1969 : L'Ascenseur électrique de Julien Vartet, mise en scène Roland Piétri, théâtre de la Renaissance : Monsieur Benoît
  • ??? : Le Troisième Témoin de Dominique Nohain, théâtre de l'Ambigu


Discographie



  • Carmen, La Hurlette et cie par Jane Sourza et Raymond Souplex, CD paru en 2006 chez Marianne Mélodie.
  • Chansons à boire par Raymond Souplex, CD paru en 2006 chez ULM.


Hommages



Il existe un square Raymond-Souplex dans le de Paris.
Il est aussi évoqué dans le des 480 souvenirs cités par Georges Perec dans Je me souviens.
 El contenido de este artículo ha sido extraído de la Wikipedia en francés bajo licencia Creative Commons.

 










 
PUBLICIDAD
PUBLICIDAD

 

LO + EN CANCIONEROS.COM

 

HOY DESTACAMOS
Gira por los barrios

el 22/05/2018

El próximo concierto de la gira de Silvio por los barrios será el jueves 24 de mayo, a las 19:00 en el parque Carlos Aguirre, en la esquina de Mazón y Valle (Consejo Popular Príncipe, municipio Plaza de la Revolución).

HOY EN PORTADA
Nuevo cancionero y discografía

el 22/05/2018

Presentamos el quinto de nuestros cancioneros y discografías anunciados en el marco de nuestro vigésimo aniversario. María Dolores Pradera siempre ha reivindicado —incluso cuando no estaba de moda— la obra de los grandes autores populares hispanoamericanos, desde José Alfredo Jiménez a Chabuca Granda, pasando por Atahualpa Yupanqui o Carlos Cano. Hoy la reivindicamos a ella.

 



© 2018 CANCIONEROS.COM, CANDIAUTOR 2010 SL

Notas legales

Qué es cancioneros
Aviso legal
• Política de privacidad

Servicios

Contacto
Cómo colaborar
Criterios
Estadísticas
Publicidad

Síguenos

   

 

Acceso profesional