Letras de canciones
Vota: +0


Idiomas
    

Traducción automática
    
NOTA IMPORTANTE El uso de traducciones automáticas suele dar resultados inesperados.
 
Comentarios

Traduction: Miquel Pujadó

Aparece en la discografía de

Miroir


Maître Jaume Roig est né
probablement à València
au début du siècle
XV. On sait qu'il mourut
certainement un samedi,
le quatrième jour du mois d'avril,
l'an mille quatre cent soixante-
dix-huit, dans la même ville.
Il étudia "Médécine
et Arts" a la ville de Lleida
à l'Étude Général
et à la Sorbonne, Paris.
Il fût célèbre comme médécin,
examinateur de médécins
et Conseiller de València.
Et il est entré dans l'Histoire
comme auteur du roman
qu'il appella Miroir,
écrit entièrement en vers.
Le Miroir est une oeuvre importante
d'une évidente misogynie,
plus citée que lue,
avec plus de seize mille vers
dont je vais vous en dire
quatre-vingt-dix-sept. Ceux dont j'ai besoin
pour vous raconter une histoire
terrible et effrayante
à propos d'un restaurant de Paris
où l'on servait de la chair humaine,
selon l'auteur, bien cuisinée:

Mais, cette année-là,
le jour premier de l'an,
un cas étrange
est arrivé.
J'avais été
le tenant du tournoi
et j'invitai à dîner
et à rigoler
tous ceux qui avions
jouté ensemble.
Là, il y avait
des potages en tous genres,
du gibier,
de la volaille,
la pâtisserie
la plus preciseuse,
la plus fameuse
de tout Paris.
Dans un gâteau
de viande hachée
on a trouvé
un bout de doigt humain.
Il fut bien troublé,
celui qui l'a trouvé
et il a cherché
pour voir s'il y avait rien d'autre:
il y avait en plus
un morceau d'oreille.
Nous croyions manger
de la viande de veau
avant d'y trouver
l'ongle et le morceau
coupé en deux du doigt.
On l'a tous regardé
et on a jugé
que c'était certainement
de la chair humaine.
La pâtissière,
avec deux assistantes
-ses deux filles déjà grandies-
était boulangère
et tavernière.
De tous ceux qui venaient
pour y boire
elles en tuaient quelques-uns.
Elles hachaient
la viande
et en faisaient des gâteaux.
Et, des boyaux,
elles en faisaient des saucisses
ou des saucissons,
les plus fins du monde.
La mère et les filles
en vendaient
autant qu'elles en avaient
et elles en manquaient toujours.
Elles tuaient quelques veaux
et couvraient le tout
avec leur viande,
en plus de lui donner goût
avec des fines sauces.
Les fausses femmes,
dans une fosse
profonde comme un puits,
ensevelaient
les os décharnés,
les jambes et les têtes,
et il était presque plein
par ces femmes hardies,
cruelles et dépravées,
infidèles, méchantes
et scélerates
abominables!
Certainement, je crois
qu'elles étaient aidées
dans leurs crimes
par les diables
et le Démon.
Je témoigne
que j'en ai assez mangé:
jamais je n'ai trouvé
un tel goût,
une telle tendreté et douceur
dans viande ni bouillon,
ni perdrix ni poule
ni francolin aucuns.
Le lendemain matin
toutes les trois
furent écartelées,
et leur auberge
fût démolie
et rasée.
On y sema du sel,
et tous les corps dépecés
(on y compta cent)
furent ensevelis
en lieu sacré.

(2000)










 
PUBLICIDAD
PUBLICIDAD

 

LO + EN CANCIONEROS.COM

 

HOY DESTACAMOS
25 años de su muerte

el 08/08/2017

La muestra Yupanqui. Tierra que anda abrió hoy sus puertas en Buenos Aires para rendir homenaje a Atahualpa Yupanqui (1908-1992), padre del folclore argentino, a 25 años después de su muerte y 110 de su nacimiento.

HOY EN PORTADA
Nuevo cancionero y discografía

por Carles Gracia Escarp el 16/08/2017

Flamenco, jazz, poesía cantada, canción de autor, cant d’estil y canción tradicional valenciana, tanto desde su periplo holandés como desde su tierra, todas estas músicas han ido conformando la personalidad artística de Carles Dénia. Una senda musical reunida en Cancioneros por primera vez al completo.

 



© 2017 CANCIONEROS.COM, CANDIAUTOR 2010 SL

Notas legales

Qué es cancioneros
Aviso legal
• Política de privacidad

Servicios

Contacto
Cómo colaborar
Criterios
Estadísticas
Publicidad

Síguenos

   

 

Acceso profesional