Letras de canciones
Vota: +0


Idiomas
 

Traducción automática
       
NOTA IMPORTANTE El uso de traducciones automáticas suele dar resultados inesperados.
 
Aparece en la discografía de
Canción provisionalmente no asignada a ninguna discografía

De Shanghai à Bangkok


De Shanghai à Bangkok, sur une coque de noix,
Sydney à Caracas les jours qui passent sans toi,
Traînant de port en port l'ennui à bord le bourdon,
Je repense au retour dans quelques jours, c'est long.
C'est pour toi, ma jolie, que je suis sorti vainqueur
De ces îles perdues où l'on tue, où l'on meurt.
J'ai jeté par-dessus bord tous mes remords de conscience
Pour sortir victorieux du cap de désespérance.

Je t'avais promis en te quittant
D'aller conquérir un continent,
De piller toute la fortune de la terre.
Il y en aurait tant qu'on n'en saurait que faire.
Je t'avais promis en te quittant
Des pièces d'or pour ton bracelet.
Je crois que c'est raté.

De Shanghai à Bangkok, parmi les docks, j'ai flâné.
Les filles de couleur m'offraient leur coeur à aimer.
Quand j'avais trop le noir, j'allais les voir, et pourtant,
C'est toi qui as mon coeur, jolie fleur que j'aime tant.
En croyant m'enrichir, j'ai vu périr mes dollars
Aux dés et au poker, jeux de l'enfer, du hasard.
Quand le piano à bretelles jouait le fameux air que tu aimais,
Je ne suis pas mélomane, mais le vague à l'âme me prenait.

Je t'avais promis en te quittant
De revenir chargé de diamants,
De quoi faire pâlir le soleil et la lune
Mais je n'ai que la peau et les os pour seule fortune.
Je t'avais promis en te quittant
De pouvoir te mériter.
Je crois que c'est raté.

Adieu Shanghai, Bangkok et ma défroque de marin,
Car la prochaine escale, c'est le canal Saint-Martin.
Je n'aurai pour merveille qu'un peu de soleil dans les mains,
Mais quand on se retrouvera,
Le bonheur qu'on se paiera
Vaudra bien quelques millions de carats
Et nous serons bien assez riches comme ça.

 










 
PUBLICIDAD
PUBLICIDAD

 

LO + EN CANCIONEROS.COM

 

HOY DESTACAMOS
Ánimo animal

por Francisco Espinosa el 12/12/2018

El pasado 10 de diciembre un abarrotado Wizink Center de Madrid homeanajeaba a Luis Eduardo Aute de la mano de veinte voces como las de Joan Manuel Serrat, Silvio Rodríguez, Joaquín Sabina, Vicente Feliú, Vïctor Manuel, Ana Belén, Pedro Guerra o Ismanel Serrano, entre otros.

HOY EN PORTADA
Entrevista a Litto Nebbia (II)

por Manel Gausachs el 14/12/2018

Hoy publicamos la segunda parte de la entrevista que tuvimos con el maestro rosarino en su última visita a Barcelona. Proseguimos hablando de su faceta como productor, de su nueva autobiografía Mi banda sonora y de lo cerca y lejos que está a la vez entre sí todo el mundo hispánico de la música.

 



© 2018 CANCIONEROS.COM, CANDIAUTOR 2010 SL

Notas legales

Qué es cancioneros
Aviso legal
• Política de privacidad

Servicios

Contacto
Cómo colaborar
Criterios
Estadísticas
Publicidad

Síguenos

   

 

Acceso profesional