Letras de canciones
Vota: +0


Idiomas
 

Traducción automática
       
NOTA IMPORTANTE El uso de traducciones automáticas suele dar resultados inesperados.
 
Aparece en la discografía de
Canción provisionalmente no asignada a ninguna discografía

Les orteils au soleil


Versión de Georges Moustaki
Je laisse jouer mes orteils
Dans les trous de mes espadrilles
Pour qu'ils voient un peu le soleil,
Comment qu'il brille.

Pendant c'temps-là j'baye aux corneilles.
Oh! ce n'est pas que je m'ennuie,
Mais je pass' des nuits sans sommeil
Avec les filles.

Au petit jour
Les fill's rentrent chez elles
Comme les hirondelles
Quand l'hiver est d'retour.

Je reste là
Sans trop savoir que faire.
J'm' allong' dans les fougères
Sans rien faire et voilà.

Je laisse jouer mes orteils
Dans les trous de mes espadrilles.
Moi, j'ai un faibl' pour le soleil
Et pour les filles.

Quand j'aurai plus du tout d'oseille
Et mangé ma dernier' myrtille,
Quand j'aurai bu tout's mes bouteilles
Jusqu'à la lie...

Quand j'pourrai plus prendre aux abeilles
Un rayon d'miel pour mes tartines,
Je dormirai sous le soleil
Et qui dort dîne.

Rêvant tout haut
Du pays des merveilles
Où mes joyeux orteils
Seront toujours au chaud...

Rêvant à cell'
Qui m'offrira sa bouche,
Son corps et puis sa couche
Et ses baisers de miel,

Je laisse jouer mes orteils
Dans les trous de mes espadrilles.
Moi, j'ai un faibl' pour le soleil
Et pour les filles,

C'est pourquoi j'irai à Marseille
Ou m'embarquerai pour les Antilles.
Paraît qu'là-bas c'est plein d'soleil
Et plein de filles.






 
PUBLICIDAD
PUBLICIDAD

 

LO + EN CANCIONEROS.COM
PUBLICIDAD

 

HOY DESTACAMOS
Óbito

el 22/11/2022

Pablo Milanés, uno de los más importantes trovadores de los últimos años, ha fallecido esta noche a los 79 años, tras permanecer ingresado en Madrid durante más de una semana, informaron medios oficiales.

HOY EN PORTADA
Óbito

por Frank Carlos Nájera el 22/11/2022

En las noches tristes, escribo. Dormir no apetece ni apremia. La tristeza se canaliza y empieza a formar palabras, y las palabras se me venden como necesarias, y yo las compro y las consumo creyendo que las voy creando. Nunca he sido fumador. Fumo palabras y entre el humo de las noticias voy rodeando la imagen de un rostro muy familiar.

 



© 2022 CANCIONEROS.COM