Letras de canciones
Vota: +0


Idiomas
  

Traducción automática
      
NOTA IMPORTANTE El uso de traducciones automáticas suele dar resultados inesperados.
 
Aparece en la discografía de

Je veux pleurer comme Soraya


Versión de Marie-Paule Belle
Quand on est pauvre et qu'on n'a rien
On n'a pas même son chagrin
C'est un chagrin sans importance
Sans grandeur et sans élégance
Ma peine a son horaire
Ma peine pointe à l'usine
Elle n'a pas de mystère
Comme dans les magazines

Je veux pleurer comme Soraya
Je veux pleurer comme une princesse
Je veux pleurer avec noblesse
Pas dans la soupe mais dans la soie
Je veux pleurer dans un décor
Un chagrin plus grand que ma vie
Un vrai chagrin qui fasse envie
Je veux pleurer comme Liz Taylor

Je veux pleurer comme Soraya
Je veux pleurer comme Soraya
Je veux m'offrir ça

Quand on n'en a pas les moyens
On ne profite pas de son chagrin
On n'a pas le temps d'en faire le tour
Les pommes de terre brûlent dans le four
On ne s'y habitue pas
Ça porte sur le foie
C'est de la peine à deux sous
On n'en sent pas le goût

Je veux pleurer comme Soraya
Des larmes qu'on prend en photo
Pleurer sans rhume de cerveau
Des larmes qui ne défigure pas
Je ne veux plus de chagrin à la gomme
De chagrin payable par traites
J'en veux d'un coup jusqu'à la retraite
Je veux pleurer comme la Bégum

Je veux pleurer comme Soraya
Je veux pleurer comme Soraya
Je veux m'offrir ça

Je veux pleurer comme Soraya
Je veux pleurer sans économie
Qu'une fois au moins dans ma vie
Je puisse me dire que je ne compte pas
Je veux pleurer comme pour une fête
Où on fout en l'air ses richesses
Je veux pleurer comme une princesse
Je veux pleurer comme Margaret

Je veux pleurer comme Soraya
Je veux pleurer comme Soraya
Je veux m'offrir ça






 
PUBLICIDAD
PUBLICIDAD

 

LO + EN CANCIONEROS.COM
PUBLICIDAD

 

HOY DESTACAMOS
Óbito

el 22/11/2022

Pablo Milanés, uno de los más importantes trovadores de los últimos años, ha fallecido esta noche a los 79 años, tras permanecer ingresado en Madrid durante más de una semana, informaron medios oficiales.

HOY EN PORTADA
Óbito

por Frank Carlos Nájera el 22/11/2022

En las noches tristes, escribo. Dormir no apetece ni apremia. La tristeza se canaliza y empieza a formar palabras, y las palabras se me venden como necesarias, y yo las compro y las consumo creyendo que las voy creando. Nunca he sido fumador. Fumo palabras y entre el humo de las noticias voy rodeando la imagen de un rostro muy familiar.

 



© 2022 CANCIONEROS.COM